< Article suivant
Article précédent >

équipe REVLONPrenez un airbus A340 à destination de l’île Maurice, invitez 150 professionnels du monde de la coiffure dont une majorité d’entrepreneurs-patrons des plus beaux salons français,  joignez-y l’équipe commerciale et artistique de Revlon Professional : vous avez tous les ingrédients pour une semaine de plaisir et de travail au soleil. Ajoutez-y une conférence-atelier animée par Manuel de Sousa sur le management des différentes générations au travail : c’est sûr, la semaine sera parfaitement équilibrée. Délices du soleil et de l’exotisme et joies de l’esprit et de la connaissance. Welcome to Mauritius : dodo ‘s island !

 

Comme tous les ans, l’équipe de Karl Joubrel Directeur Général et de Nathalie Tavernier, Directrice commerciale de Revlon Professional Brands, reçoit quelques uns de ses clients les plus fidèles afin de développer l’intimité relationnelle et leur offrir des moments de bonheur partagé dans un des plus endroits du monde. Toutefois, il ne s’agit pas uniquement de bronzer ou de nager avec les dauphins. Il s’agit aussi pour Nathalie de développer l’acuité de ses clients sur une question prégnante : comment manager toutes ces générations et notamment les jeunes Y, et encore plus les babys juniors Z qui sont propulsés en apprentissage dans les salons ? Sans oublier les Baby Boomers encore bien accrochés à leurs prérogatives, tout en tenant compte des besoins et envies des Générations X, majoritaires à la tête des entreprises du monde de la coiffure et de la beauté. Vaste programme…

 

Séminaire REVLON  Professional Brands à l'île Maurice

Carte de France, ligne du temps, cercle des années

 

Comment faire pour sensibiliser 150 managers-entrepreneurs à ce thème ? Pour cela, une bonne connaissance du monde de la coiffure s’impose. Et Manuel qui forme des patronnes et patrons de salon depuis 15 ans, connaît les écueils et les facteurs de réussite. Les managers de salon redoutent avant tout d’être assis toute la journée et s’épuisent vite devant les exposés trop formels. De plus, ils souhaitent transposer les concepts à leurs réalités et veulent les rendre opérationnels. C’est parti pour un format de 3 heures avec des mises en énergie dynamiques, et des apports interactifs.

Tout d’abord, il faut que 50 personnes fassent connaissance. Apres une brève introduction de Nathalie Tavernier, quoi de mieux que de s’installer à l’extérieur sous les flamboyants irradiant de magnifiques fleurs oranges, “à la fraîche”.   A la demande de l’animateur, le groupe cherche le nord et l’observation des lichens sur les arbres nous oriente rapidement. Une fois le nord trouvé, le groupe se met en mouvement et compose une carte de France : qui vient du nord, du sud, des autres points cardinaux, sans oublier le centre ? Quelques questions posées aux personnes permettent d’établir un climat de convivialité et de chaleur …estivale. Puis, dans un second mouvement, les personnes créent une ligne du temps, en découvrant leurs âges respectifs, en se positionnant du plus jeune au plus âgé. Quatre générations se trouvent en ligne et à la faveur d’un autre mouvement, le plus jeune rejoint le plus âgé pour former un cercle qui réunit toutes les générations présentes. Si jeunesse savait, si vieillesse pouvait est entendu sans que personne n’y prête vraiment attention…

Ce dernier mouvement enferme Manuel et Nathalie à l’intérieur du cercle, et afin de se libérer, il vont à la rencontre des personnes en les interrogeant sur leurs années de naissance et sur les événements de cette année-là.  La bonne humeur s’installe, le groupe intègre les 4 générations : Baby Boomers, Génération X, Génération Y et Génération Z. Il ne manque que les Vétérans, mais il n’y a personne de plus de 69 ans dans notre groupe.  Nathalie et Manuel se positionnent aux alentours des années 65 et 60, et finissent pas se libérer pour démarrer un autre mouvement.

 

Conférence interactive aux 5 couleursusage-communication-entre-generations

 

Les participants s’installent dans une salle plénière et découvrent 5 cartons de couleur sur leurs chaises. La conférence démarre : à chaque question ou affirmation, chacun lève le carton couleur correspondant à la génération concernée et échangent avec Manuel. Sont visités ainsi les aspirations des générations, les  produits symboles, les attitudes vis-à-vis de la technologie, les médias de communication, les préférences de communication, les préférences en termes de management et les attentes vis à vis des managers. Ces éléments découverts sur le site Le club des élus numérique, permettent d’appréhender de façon concrète  ce que l’ère numérique a changé dans nos comportements, et de se réconcilier avec des comportements inattendus de la part des jeunes générations. Pour les plus anciens (Véterans, B Boomers et X), découvrir leurs préférences ne fut pas une révélation…

 

 

Manager en mode collaboratif

 

livre-feuilletonEnfin, après une pause riche en échanges, où l’on a pu entendre les responsables des salons de coiffure raconter leurs expériences facilitantes ou irritantes dans le management des jeunes générations, le retour en salle leur fait découvrir une nouvelle installation sous la forme d’un world café : 3 tables qui représentent les Baby Boomers, les Générations X et les Générations Y et Z.
A l’aide d’articles de presse, d’extraits de l’ouvrage “Souriez Vous managez, Chroniques de l’entreprise Humaniste“, les participants qui changent de table à la fin de chaque round, répondent à la question : comment faire pour manager cette génération ? Les goûts et les aspirations en termes de management sont analysés, les bonnes pratiques des participants sont identifiées, et recueillies sur la table, à la façon des informations que l’on écrit sur un coin de table au café.

  • 3 rounds après, chacun à pu s’imprégner de la problématique et polliniser les bonnes pratiques identifiées. Enfin, chacun quitte la salle, plus riche des différences, en ayant expérimenté un mode collaboratif lors du dernier atelier, mode qui est le plus plébiscité par les générations Y et Z.
  • 3 heures denses et dynamiques, réitérées 3 fois lors des 3 premiers jours du séminaire; on a beau être dans la patrie de feu le Dodo, et bien, ce ne fut pas le cas pour les 150 responsables de salon qui après la nourriture de l’esprit s’en sont donné à cœur joie dans le farniente et la fête.

“Ouf, on va pouvoir dormir dans l’avion !” entendait-on à l’aéroport…
Clients REVLON Professional Brands sous le soleil de l'île Maurice

Travail et plaisir : c’est possible. La preuve !

REVLON  et SVM, duo gagnant

Nathalie Tavernier, la directrice commerciale de Revlon Professional Brands & Manuel de Sousa, consultant SVM

 

>> Découvrez nos conférences-ateliers

>> En ligne : l’article sur la communication selon les générations

>> Le livre “Souriez, vous managez”

 

 

Pin It on Pinterest