Par Graeme Cowan

Pourquoi la gratitude est de l’or en barre, dans la vie comme dans les affaires ? John Kralik, avocat du monde de la finance, est un californien cynique, ruiné suite à la crise, au bout du rouleau, en plein divorce.  Il prend du poids et s’enfonce dans une profonde attitude négative. Un jour de premier de l’an, il décide soudain qu’il ne veut plus vivre ainsi et qu’il va se mettre à écrire une raison de dire MERCI chaque jour de cette nouvelle année. Il tient alors un carnet de ces MERCIS, qui devient le best seller 365 Thank yous, et entre dans un phase complètement nouvelle de sa vie et de son business.

Savoir apprécier ce que l’on a

L’expérience de Kralik confirme que notre vie et nos affaires ne peuvent que bénéficier de la gratitude. Pourtant, il est plus facile de ne voir que ce qui ne va pas dans sa vie privée et dans son travail.

Le Dr Robert Emmons, expert mondial des bienfaits de la gratitude, a découvert que les gens qui expriment la gratitude :

  • Ont -10% de maladies liées au stress
  • Vivent 10 ans de plus
  • Ont des revenus de +10%
  • Ont plus d’amis et sont plus appréciés

La gratitude dans le monde du travail

  • Une étude de l’Université de Pennsylvanie a mis en évidence que les employés d’une entreprise dont le dirigeant sait se montrer reconnaissant voient leur productivité augmenter de 50%.
  • 93% des employés pensent qu’un dirigeant qui sait se montrer reconnaissant a plus de chance de réussir.
  • La plupart des personnes interrogées ont constaté que dire « merci » à leurs collègues les rend « plus heureux et plus satisfaits ». Pourtant, ce jour là, seul 10% d’entre eux avaient agi ainsi…
  • Etonnamment, 60% d’entre eux reconnaissent qu’ils « n’ont jamais exprimé de gratitude au travail, ou peut-être seulement une fois dans l’année ».

Que faire pour être davantage dans la gratitude ?

Le Dr Robert Emmons et le Dr Michael McCullough de l’Université de Miami, sont à l’origine de la majorité des recherches sur la gratitude. Dans le cadre de l’une de leurs études, ils demandent à un groupe d’écrire sur ce qui a provoqué en eux un sentiment de gratitude au cours de la semaine. Un autre groupe doit écrire sur ce qui les a irrité ou ce qui leur a déplu. Et le troisième groupe doit écrire sur les événements qui les ont touchés au cours de la semaine, positivement ou négativement. Au bout de 10 semaines d’expérience, ceux qui ont écrit sur la gratitude sont nettement plus optimistes et plus satisfaits de leur vie. Bizarrement, ils ont aussi fait plus de sport et ont eu peu recours à des médecins, contrairement à ceux qui se sont concentré sur des circonstances négatives.

Un autre grand chercheur dans ce domaine, le Dr Martin Seligman, psychologue à l’Université de Pennsylvanie, a testé l’impact de diverses interventions psychologiques positives sur 411 personnes. Une semaine, il est demandé aux participants d’écrire et de porter personnellement une lettre de gratitude à quelqu’un qu’ils n’ont jamais dûment remercié. Cet exercice spécifique est couronné par un pic dans leur niveau de bonheur, inégalé au cours des autres exercices, bénéfice qui dura au moins un mois.

3 trucs qui marchent pour augmenter son sentiment de gratitude

1.Ecrivez des « mercis »

Le PDG de Campbell Soups, Douglas Conant, envoya au cours de ses 10 ans d’exercice 30 000 petits mots de remerciement à ses employés pour exprimer son attention et sa gratitude. Ses mots étaient brefs (50 à 70 mots), centrés sur des résultats ou des succès concrets. Ils étaient écrits à la main de façon à instaurer une communication authentique et personnalisée. Qui pourriez-vous remercier aujourd’hui ?

2.Tenir un registre d’appréciation

La recherche a démontré que si vous instaurez le rituel hebdomadaire d’écrire ce pour quoi vous êtes reconnaissant, vous constaterez un impact positif évident sur votre humeur. Décidez du jour et du moment, choisissez 3 ou 5 points par semaine, soyez précis et retracez les sensations que vous avez eues lorsque cette chose positive vous est arrivée. Pourquoi ne pas essayer pendant un mois ?

3.Apprendre à méditer

Il est prouvé que la méditation est une façon d’accroître la compassion envers soi et donc, la gratitude. Pour moi, la méditation a fait partie intégrante de mon processus de guérison. Ne dites pas « j’ai essayé de méditer mais je n’y arrive pas ». Parmi tous les types de méditation, il existe forcément une méthode qui vous convient. Empruntez des CDs de méditations guidées à la médiathèque et essayez.

Traduction d’un article de Graeme Cowan

Graeme Cowan est auteur et conférencier sur le sujet de la santé mentale dans le monde du travail et notamment : développement personnel et croissance, bien-être, gestion du stress professionnel, résilience… En savoir plus ici

 

Pin It on Pinterest