Chapitre 20 – Amour

Amour, le mot de la fin, dernier chapitre de notre série de 20 mots clés pour une entreprise humaniste.

All you need is love…la la la la la, répétaient
les Beatles ad libitum.

Love…

Pourquoi, en anglais, ce mot est-il si facile à prononcer, utiliser, exprimer comme un slogan, alors qu’en français, on serait presque tentés d’écrire amour avec une majuscule, tant le mot est sacralisé ?

Heureusement, tandis que « love » déferle en signature de nos sms, mails, tee-shirts, jusque dans l’abréviation LOL (un lots of laugh mal compris et réinterprété lots of love…), nos ados, eux, s’emparent du mot et réussissent à le démystifier, tout simplement en le ré- orthographiant : je t’m !

Et là, ça passe…
Alors, de quoi s’agit-il ? Un dernier chapitre sur l’amour en entreprise, un épilove ?
En fait, c’est tout notre feuilleton qui parle d’amour.
Humanisme, Respect, Reconnaissance, Confiance, Communautés, Diversité, Communication, Besoins d’Envies, Gentillesse, Bonheur, Fertilité, Coopération… Tous ces sujets explorés mois après mois sont une ode à cultiver l’amour pour nous, autour de nous, dans ce que l’on fait, pour et avec les autres, pour notre environnement et dans notre travail…

Mais la crainte de clôturer ce feuilleton en prêche lyrique nous dicte de laisser ces rapprochements, ces passerelles et ces liens se faire d’eux-mêmes, au gré de chaque lecteur.
Nous avons plutôt envie de vous raconter l’histoire d’amour qui fût celle de ce site et de l’ouvrage du même nom qui sortira début 2012.
Tout d’abord, une histoire d’amour avec notre métier et la passion de l’accompagnement et du progrès qui conduit nos missions.
Puis, l’amour de nos clients, que nous avons la chance de choisir autant qu’ils nous choisissent, puisque le type de prestations que nous proposons suppose d’être en relation humaine permanente et que ce lien ne peut se créer que dans la réciprocité. C’est en avançant avec eux, en confiance, sur des programmes de formation, de coaching, de conseil que nous avons pu nourrir ce livre d’exemples, d’observations et de propositions.

Mais aussi l’amour qu’ont les managers que nous rencontrons, pour leur métier et leurs équipes et qui les guident vers toujours plus d’exigence… Exigence qui se traduit aussi par des programmes co-construits, de plus en plus orientés précisément vers le développement personnel, la communication, la créativité.
C’est ainsi que nous avons pu lister ces tendances humanistes et positives du néo management au point d’avoir un moment songé nommer ce livre Peace, Love and Management, chroniques du management hippie ! Ces tendances sont bel et bien là en lame de fond d’un conscious business (encore une fois ça passe mieux en anglais qu’« entreprise consciente »…) qui fait son chemin au milieu de tendances plus dures liées à la compétitivité et à la survie. En cas de crise, on a le choix entre deux attitudes : opposer la force ou épouser le mouvement. Là aussi c’est une question de philosophie, d’esprit de l’entreprise…

C’est aussi une histoire d’amour avec Marie Edery, qui depuis le premier jour a mêlé son encre à la nôtre pour faire de nos chapitres « de consultants » des chroniques enlevées, « le Feuilleton du Manager », un storytelling efficace qui a rendu nos textes accessibles et imagés, chaque mois sur ce blog. Son regard aiguisé et éclairé nous a challengés et secoués, jusqu’à ce que les meilleurs fruits tombent de l’arbre.
C’est enfin une histoire d’amour entre nous, amis de plus de trente ans et co-auteurs de ce blog et de l’ouvrage qui le prolonge. Les partages d’intentions et de références, les sessions d’écriture en commun et individuelles, nos relectures, nos joutes passionnées, auront duré trois années. Notre détermination à faire aboutir ce projet a été plus forte que tous nos atermoiements. Ce travail nous a énergisés, et permis de garder un regard juvénile et un soupçon d’esprit geek sur les révolutions en marche, centrées sur l’humanisme, l’empathie, la créativité, l’écologie et les nouvelles technologies. Nos valeurs partagées et l’évidence des thèmes travaillés dans chaque chapitre ont été nos guides, à la manière d’un processus parallèle. 

Notre mot d’ordre, « l’envie », a guidé la réalisation de cet ouvrage, puisque c’est de donner envie en entreprise dont il s’agit.
L’envie est toujours là. Et de l’envie à l’amour….

Love is all we need!

Anna et Manuel

Pin It on Pinterest