Management SpaghettiBrillant précurseur d’un management non pyramidal qui a fait des émules, Lars Kolind reste fidèle, 25 ans plus tard, à l’ingrédient miracle de sa sauce Spaghetti : le mot AVEC.
Ce post sur l’esprit et le management de Lars Kolind conclut notre Saga du Néo Management, où de nombreux dirigeants livrent leurs secrets pour une entreprise où « plus humaine » rime avec « plus performante ».

En prenant la tête d’Oticon, entreprise danoise de prothèses auditives en perte de vitesse, Lars Kolind entendait bien donner un grand coup de balai à la sinistre formule de Henry Ford : « Pourquoi me donner toute la personne, quand je n’ai besoin que d’une paire de mains ? » Lars Kolind, lui, veut toute la personne ! La personne dans toute son humanité, son libre arbitre, sa part d’intelligence collective, son immense potentiel inexploité. Une personne unique qui pense, agit et réagit, qui libère et utilise les compétences pluri-disciplinaires qui sont naturellement en elle. Et non seulement Lars Kolind veut l’individu, mais il veut le groupe entier, dans toute sa splendeur, sa complémentarité, sa force démultipliée, son horizontalité.

La recette du chef

Alors patiemment, comme tous les grands chefs, Lars Kolind met au point la recette d’un ‘management spaghetti’ aussi nourrissant qu’un plat de spaghetti. Elle se base sur un principe simple : quand on ne peut lutter sur les plans financiers ou technologiques, on peut toujours agir sur l’organisation et le management.

  • Créer un environnement de travail stimulant, capable d’accueillir une structure organisationnelle de chaos organisé
  • Ouvrir la communication, favoriser la connectivité : pas de portes, pas de postes de travail permanents, des structures mobiles, l’info entièrement dématérialisée et accessible à tous
  • Donner sa chance : pas de titres ou de descriptions de postes pour supprimer la catégorisation et favoriser des montées en compétence inattendues
  • Encourager l’initiative, la coopération et le partage des connaissances : des salaires et primes basés sur le rendement individuel ou par équipe,
  • Permettre à chaque employé de choisir le mentor qui le suivra dans son évolution
  • Créer, pas projet, des équipes qui sont dissoutes ensuite
  • Une coordination informelle qui s’appuie sur une utilisation intelligente de l’informatique

En termes d’ingrédients, rien de nouveau sous le soleil du néo management. Mais tout est dans la façon de les accommoder, dans les pincées d’épices qui restent le secret du chef. Ce que l’histoire retient c’est que, nourrie à ce régime pendant dix ans, l’entreprise profite et prend du poids, mais tout en muscles : une augmentation de 100 % sur les revenus et des bénéfices multipliés par 10 ! Nous sommes à la fin des années 90. Lars Kolind rend son tablier chez Oticon…

Avec, c’est tout

25 ans plus tard, Lars Kolind a régalé de sa sauce bien des entreprises, y compris les siennes, et en a fait quelques best sellers. Aujourd’hui, il milite, plus que jamais, pour l’innovation organisationnelle et l’entreprise sociale (Social Business Innovation) : « Social veut dire que le business crée de la valeur, non pas POUR ses clients, mais AVEC ses clients, non pas POUR ses utilisateurs, mais AVEC ses utilisateurs, non pas à travers ses fournisseurs, mais AVEC ses fournisseurs et prestataires. Et en interne, la valeur est créée AVEC une communauté de participants (ceux qu’auparavant, nous appelions des « employés »), dans un effort collaboratif. C’est ça, le « Social Business Innovation », quand des dizaines, des centaines d’entreprises ouvertes et innovantes feront ensemble la différence. »

Lars KolindEt Lars Kolind conclut :

« Le point clé en cela est le rôle du leader : il doit passer du 20ème siècle, où le leader trônait au sommet de la pyramide, au 21ème siècle, où le leader est au service afin de faire que la valeur soit créée avec la communauté qu’il sert. Si on peut comprendre cela, il n’y a plus de limite à ce qui peut être fait ! « 

Dans la série innovation managériale…

Cet esprit est celui qui sous tend notre travail et l’ensemble de nos solutions d’accompagnement pour un management du 21ème siècle toujours plus collaboratif.

Pin It on Pinterest