economie_collaborative_managament_collaboratifBasée sur le partage, l’échange, le participatif, l’économie collaborative est en train de passer du système D à une véritable révolution économique et sociale. De son côté le management collaboratif devient un modèle si performant qu’il semblerait que l’entreprise de demain sera collaborative… ou ne sera pas.  Au-delà d’un adjectif commun, quels liens peut-on faire entre ces deux phénomènes ?

Crise économique + Réseaux sociaux = économie collaborative

Dans le contexte économique, les crises censées être ponctuelles se sont si bien installées, que l’on pourrait presque qualifier certains pays « riches » de pays en voie de sous développement. Alors, si sous développement il y a, pourquoi ne pas emprunter les systèmes ancestraux de ces pays désormais pudiquement appelés « en voie de développement » ? Inutile de réinventer l’eau chaude : quand les ressources sont moindres, il est naturel de partager, d’échanger, de troquer, de mutualiser.

La différence ici est l’outil Internet qui permet un partage global à l’échelle d’une ville, d’un pays, du monde entier. La différence aussi c’est le business que ça représente, car pour chaque transaction, la plateforme qui a facilité la mise en relation prélève sa dîme. Le principe de l’économie collaborative est censé reposer sur un échange entre individus sans intermédiaire mais, du moment que tout le monde y trouve son intérêt, on ne fera pas la fine bouche… A telle enseigne que l’économie collaborative a pesé 3,5 milliards de dollars en 2013 et la finance participative enregistre une croissance de 100% par an.
(Sources magazine Forbes et Le Monde)

Si tu veux sharer, mieux vaut speaker l’anglais

Si la France est très bien placée en termes de sharing economy, la lame de fond vient de la côte ouest des Etats Unis. Aussi l’anglais est-il de mise. Alors maintenant si tu veux faire ton chemin dans l’économie collaborative, sers toi en open source, agis en peer to peer, réfléchis en think thank, travaille en co-working, sous loue par Airbnb, dors chez l’habitant grâce au couch surfing, fais du volontariat grâce au woofing, fabrique des objets en passant par un Fab Lab et lève des fonds en crowfunding. Allez on vous aide, voici un glossaire de l’économie collaborative. >

En français, c’est plus facile, il suffit de maîtriser le préfixe CO. En covoiture, Simone !
Et de descendre d’une lettre dans l’alphabet : bienvenue à la génération Z !
En parlant de génération Z, n’est-ce pas elle qui pointe son nez à l’horizon de l’entreprise ?

Le management co comme collaboratif, collectif, commun

Si, comme le souligne notre confrère Francis Boyer(1) « le management collaboratif repose sur un état d’esprit « Y » qui part du principe que les salariés ont des capacités, du goût pour le travail, le sens des responsabilités et l’envie d’être associés aux projets de l’entreprise, donc qu’il est possible de leur faire confiance », on peut facilement imaginer que la génération Z, élevée au biberon du réseau social, ne pourra que renforcer ces tendances.

Quotidiennement à l’écoute de ces signaux, Souriez, vous managez met en place des solutions de management collaboratif qui s’appuient sur l’intelligence collective : réfléchir collectivement, résoudre ensemble les problèmes, participer à la prise de décision, comprendre collectivement, partager une vision commune, éveiller le désir et l’engagement de l’équipe, générer un bon climat social. Le co, c’est bon pour le lien, la cohésion, la motivation !

On aime notamment appliquer au management quelques principes de l’économie collaborative comme la banque du temps (partage de temps et de compétences) ou les hold up d’idées (séances de co-créativité et leur contrepartie : apprendre des autres et partager.)

Collectif, ensemble, participer, partager… ça ne vous rappelle pas quelque chose ?

Valeur partagée, valeur ajoutée

Ainsi, les premiers liens que l’on peut faire entre économie collaborative et management collaboratif sont les circonstances économiques et sociales qui ont présidé à leur émergence. Mais on peut sans doute établir un lien plus profond à travers les valeurs qui sous-tendent les deux phénomènes.

Depuis la création de Souriez, vous managez, nous travaillons sur les valeurs pour leur universalité, leur positivité et la notion de valeur ajoutée dont le double sens correspond à notre positionnement : performance professionnelle et valeurs humaines.

Nous voulons saluer ici un brillant travail de notre confrère Francis Boyer (décidément on l’aime bien) sur les 4 piliers du management collaboratif, les 4C©, autant de valeurs et leurs déclinaisons (1) :

La CONFIANCE déclinée à travers le sens, l’authenticité, la proximité, la valorisation
Le CHOIX décliné à travers l’engagement, la liberté, la co-responsabilité, la flexibilité
La COOPERATION déclinée à travers le soutien, la co-créativité, la complémentarité, la transversalité
La CONVIVIALITE déclinée à travers l’ambiance, le plaisir, la célébration, l’équilibre.

Autant vous dire qu’on boit du petit lait, nous dont le nom même Souriez, vous managez est une invitation au plaisir au travail, nous qui avons créé le jeu Valeurs Ajoutées* pour justement honorer toutes ces valeurs dans le contexte professionnel…

* Prochainement un article sur la Valeur Partagée (digne successeur de la RSE), à l’occasion de la réédition du jeu Valeurs Ajoutées.

Economie collaborative et management collaboratif en quelques liens

(1) En savoir plus sur les 4C© et l’histoire du management collaboratif par Francis Boyer

Management collaboratif : le nouveau « vivre ensemble » de l’entreprise par Marc Montiel

L’économie collaborative s’invente en France : gardons notre avance – Le Monde

L’économie collaborative: une révolution en marche ? BFMTV

 

Pin It on Pinterest